Projets actuels

Au cours de l’année scolaire 2017/18, Éco Héros a fait équipe avec des partenaires de conservation pour protéger les salamandres et le béluga.

Les salamandres

Membres du groupe des amphibiens, les salamandres sont pourvues de corps fins, d’une peau lisse et de longues queues. Pouvant mesurer, selon les espèces, entre 5 cm et presque 2 mètres de longueur, les salamandres se sont adaptées à une grande variété d’habitats dans le monde entier. Animal terrestre et aquatique doté d’une peau mince susceptible d’absorber les toxines, les salamandres sont une espèce sensible pouvant réagir tôt aux effets négatifs sur l’environnement.  C’est d’ailleurs en raison de cette caractéristique que les biologistes les utilisent souvent comme espèces indicatrices des effets des polluants sur la santé des écosystèmes locaux.

Il y a 21 espèces de salamandres indigènes au Canada dont dix se trouvent au Québec, notamment la salamandre sombre des montagnes qui figure parmi les espèces en péril. À la frontière sud de la province, le mont Covey Hill, contrefort des Adirondacks, représente une région d’une grande richesse écologique et un véritable point chaud de biodiversité pour les salamandres. Il est également le seul site qui héberge les dix espèces de salamandres répertoriées au Québec.

Éco Héros s’associe à Conservation de la nature Canada (CNC) pour protéger une propriété d’environ
60 hectares située à Covey Hill. L’une des caractéristiques uniques de ce site est une tourbière vieille de 15 000 ans qui conserve l’eau de pluie entre des couches de sphaigne, alimentant ainsi un réseau de sources souterraines situées au piémont de la colline Covey. La tourbe et les sources d’eau fournissent un habitat unique aux diverses espèces de salamandres qui y habitent. La conservation de cette propriété consolidera la protection de la tourbière de Covey Hill et portera l’ensemble des terrains protégés par CNC dans cette région à environ 400 hectares.

Le béluga

Le béluga est menacé. Éco Héros fait équipe avec GREMM pour protéger le béluga et on a besoin de votre aide ! Quand vous commencez une campagne Rescapez la nature ! pour protéger le béluga, vos dons aident à :

  • surveiller les femelles et leurs veaux dans le fleuve Saint-Laurent pour déterminer si le bruit des bateaux et du trafic maritime affecte la survie des veaux
  • faire un suivi des paires de mères et de veaux pour identifier leurs habitats préférés.

La recherche des facteurs qui affectent la survie des veaux des bélugas est critique pour les scientifiques qui développent des plans de rétablissement et de gestion pour cette population en danger.