Quand le printemps arrive, la nature se réveille et les espèces animales qui ont passé l’hiver dans le Sud reviennent. Dehors, on entend la jolie chanson du rouge-gorge, et dans le jardin, les tulipes et les crocus se montrent le bout du nez. Bientôt, les abeilles, les insectes et les papillons seront de retour, profitant des jours plus longs et des températures plus douces.

L’une des plus extraordinaires migrations d’insectes a justement lieu ici chaque printemps : celle des monarques. Ce papillon est connu pour son incroyable traversée de l’Amérique du Nord. À l’automne, alors que les jours raccourcissent et que l’air se rafraîchit, des millions de ces délicats insectes quittent leur domaine vital au Canada et aux États-Unis pour voler vers le sud. Ils continuent jusqu’à ce qu’ils atteignent la Californie du Sud ou le centre du Mexique, à plus de 3 200 kilomètres de distance !

Vers la fin de l’hiver, les monarques du Mexique et de la Californie s’accouplent. Les femelles prennent alors la direction du nord et pondent leurs œufs sur les asclépiades le long de leur parcours. Les asclépiades sont importantes parce qu’une fois les œufs éclos et les chenilles à rayures vertes et blanches sorties de leur cocon, ces insectes ne se nourrissent que de cette plante. Ainsi, même si l’asclépiade est parfois considérée comme une mauvaise herbe, elle est capitale pour la survie de cette espèce à risque.

Rice Lake Plains butterfly count

Cet été, Conservation de la nature Canada (CNC) redoublera d’efforts pour s’assurer que les papillons de retour chez nous aient les plantes indigènes – dont de l’asclépiade – dont ils ont besoin pour survivre. En mai déjà, CNC organisait un événement bénévole afin de planter des milliers de graines de plantes indigènes (comme de la bergamote et des rudbeckies) dans un champ de foin en Ontario.

Une fois adultes, les papillons se nourrissent du nectar des fleurs. Il est donc important que les monarques aient accès à un grand nombre de fleurs sauvages indigènes pour se gaver de nectar tout au long du printemps, de l’été et de l’automne. Ainsi, l’automne venu, les monarques qui se seront bien nourris de ces nouvelles fleurs sauvages auront la force nécessaire pour voler vers le sud pour y passer l’hiver, favorisant ainsi l’émergence de nouvelles générations.

xmonarch2

Éco Héros soutient cet important travail par l’entremise de son programme Rescapez la nature !, qui encourage les enfants de partout au Canada à amasser des fonds pour permettre la poursuite de ce projet passionnant. Apprenez-en plus sur la façon de vous impliquer en famille en vous rendant à https://www.ecoheros.ca/rescapez-la-nature/fr/promesse !

En collaboration avec :NCC

 

Fièrement commandité par :CRH-web